Aimer

Je vous avais parlé ici de Stéphanie Lefebvre qui préparait alors un disque de louanges, une peu différent de ce qui existe. N’étant pas spécialiste, je ne m’aventurerais pas sur le terrain hasardeux des comparaisons musicales entre auteurs-compositeurs-interprètes. Stéphanie faisait appel au « credofunding », j’ai alors décidé de contribuer, bien modestement, à son projet.

Ce projet a pu aller à son terme et le disque est maintenant disponible à la vente. Et franchement, si vous cherchez une idée de cadeau, n’hésitez pas à offrir ce disque.

Musicalement, il est très abouti. Enregistré dans les studios Real World en Angleterre, le son et les orchestrations sont de très belles factures. Mais qui dit chanson, dit surtout textes et mélodies. Les textes sont très beaux et les mélodies s’accordent merveilleusement bien à chaque chanson. Et, peut-être le signe ultime de la réussite d’un album, on se prend à fredonner un air d’une des chansons écoutées quelques heures plus tôt.

Les textes sont tous en lien avec un ou plusieurs passages de l’écriture. Le livret donne d’ailleurs d’utiles informations pour qui veut faire le lien entre les paroles d’une chanson avec tel ou tel passage de l’Ancien ou du Nouveau Testament.

Je ne prétendrais pas que les 11 chansons de l’album me touchent toutes, et de la même manière. Mais elles sont toutes spirituelles, nous amenant à la méditation, voire la prière. Je suis, pour ma part, plus particulièrement touché par ces quatre chansons :

Aimer

 

La chanson qui a donné le titre de l’album, et placée en tête de liste par S. Lefebvre. J’imagine donc que cette chanson revêt une assez grande importance pour l’auteur. C’est une de mes préférées.

Ce qu’il y a de plus beau, aimer
Ce qu’il y a de plus difficile, aimer
Ce qui m’est le plus cher, aimer
Ce qui nous mène au désert, aimer

 

Libres d’aimer

 

Je suis particulièrement touché par ce titre, tant le thème de la liberté me parait fondamental dans la religion chrétienne et dans la relation entre Dieu et les hommes. Dans cette chanson, c’est Dieu qui s’adresse à nous et qui nous rappelle qu’ils nous a fait libres,

Libres de (le) suivre
Libres de tout quitter
Libres de vivre
Libres d’aimer

 

Venez boire à la fontaine

 

Cette chanson nous emmène dans le fameux épisode de l’évangile de Jean – l’un des plus magnifiques – qui relate la rencontre entre Jésus et la Samaritaine. J’ai particulièrement apprécié l’ambiance musicale (la mélodie, l’orchestration, la voix) qui s’accorde avec la vision que j’ai de cette rencontre.

Venez boire à la fontaine
Au puits de la Samaritaine
Venez boire aux sources vives
Des fleuves jailliront de vous

 

Marie de Magdala

 

Magnifique évocation de Marie Madeleine qui part au tombeau où elle veut aller embaumer le Christ, son Seigneur, qui est mort. Et là, quelle rencontre !

Mon coeur s’émerveille
Rabbouni, c’est donc toi
Ce jour est un soleil
Mon coeur s’inonde de joie