Il attend fébrilement les résultats. Le premier tour s'est plutôt bien passé et il était content de ses interviews données à la (charmante) journaliste.

Puis il a vu ceux qui avaient été sélectionnés. Six qu'ils étaient. Il a bien eu sa petite idée sur celui qui était favori, mais il n'en a rien dit.

Alors, il a hésité. Que faire ? Passer à l'offensive ? Tout changer ? Partir frénétiquement en quête d'un nouveau thème ? Écrire 10 articles par jour pour couvrir le terrain ?

Les autres pourraient-ils se désister, un à un ? Peu probable.

Alors, il a hésité. Puis décidé de ne rien changer. Comme si regarder plus à droite qu'à gauche changerait quoique ce soit.

Il pressentait que les carottes étaient cuites. Mais il a fait mine d'y croire. Jusqu'au bout. Même au Trocadero Troquet des héros, il a joué l'homme vainqueur.

Las, rien n'y a fait.

Le jour des résultats, il a attendu, fébrilement. Les premiers sondages n'étaient pas bons. Il a réuni ses collaborateurs pour leur annoncer la défaite.

Il a ajouté qu'il partirait sans bruit.

Quand le résultat officiel est tombé, il a déclaré :

Je vous remercie pour l'intérêt que vous avez porté à ma candidature. Merci de votre aide et de votre confiance. Je souhaite bonne chance au vainqueur.

Il s'est ensuite enfermé dans son bureau et se mit à penser à la vie qu'il aurait eue s'il avait gagné.

Ses conseillers se répandaient déjà dans la presse : "On le regrettera", "l'histoire lui rendra raison", "Ils n'ont rien compris", etc.

Il retourna alors à sa vie d'avant, français parmi les Français. Déçu mais pas amer. Éreinté par cette bataille de plusieurs semaines. Pour se remettre, un peu, il avala un cachet de dopamine, pensant que, peut-être, cela lui ferait du bien…

 


 

Vous l'avez compris, ce pastiche n'a d'autre but que de :
  • remercier le Pèlerin pour leur initiative, et leur gentillesse,
  • féliciter tous les blogueurs de France et de Navarre et, plus particulièrement, les 2 vainqueurs que sont Une catho à l'hosto et Kto and the city,
  • rendre grâce pour cette présence catho sur le net, ça aide vraiment…

Bon, sinon, qui peut me conseiller ce que je dois faire avec une femme et deux enfants éplorés ?