Allez, un billet ludique et qui dévoilera un coin du voile de l'anonymat : mes réponses au questionnaire de Proust.

Ma vertu préférée ? l'honnêteté intellectuelle.

Le principal trait de mon caractère ? l’indépendance

La qualité que je préfère chez les hommes ? la fraternité.

La qualité que je préfère chez les femmes ? la fraternité (et la douceur).

Mon principal défaut ? de croire trop souvent que je n'en ai pas.

Ma principale qualité ? peut-être d'être incapable de répondre à cette question, mais il ne faut en tirer aucune conclusion.

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis ? la fidélité.

Mon occupation préférée ? aucune en particulier. Chance ou malchance ?

Mon rêve de bonheur ? savoir rendre les autres heureux.

Quel serait mon plus grand malheur ? qu'on me démontre, sans aucune réfutation possible, que Jésus était un imposteur. Malheur peu probable donc.

A part moi-même qui voudrais-je être ? personne, je me bats pour être moi-même, pas pour être un autre.

Le pays où j’aimerais vivre ? New York, pendant un temps. 

La couleur que je préfère ? le bleu profond et immaculé d'un ciel sans nuage.

La fleur que je préfère ? la rose, sans discussion ("Et je ne garderais/Pour habiller mon âme/Que l'idée d'un rosier/Et qu'un prénom de femme", Jacques Brel, Le Dernier Repas).

L’oiseau que je préfère ? la mouette, quand elle joue avec le vent.

Mes auteurs favoris en prose ? Maupassant, Gary / Ajar, Camus, Molière.

Mes poètes préférés ? Baudelaire, qui a si bien décrit la part d'ombre des hommes.

Mes héros dans la fiction ? les personnages récurrents des polars (américains), désabusés et si avertis de l'âme humaine ; le personnage joué par Robert de Niro dans Voyage au bout de l'enfer de Michael Cimino ; celui de Paris, Texas de Win Wenders

Mes héroïnes favorites ? le personnage joué par C. Deneuve dans les Parapluies de Cherbourg

Mes compositeurs préférés ? Bach, de plus en plus. Mozart, Beethoven, Vivaldi, Schubert.

Mes peintres préférés ? Van Gogh, et Fra Angelico bien sûr

Mes héros dans la vie réelle ? tous ceux qui se battent pour garder leur dignité. Sans faire de bruit.

Mes héroïnes préférées dans la vie réelle ? les mères de famille, dont on prend souvent peu conscience des charges énormes qui pèsent sur elles.

Mes héros dans l’histoire ? les résistants, dont le premier d'entre eux : Jean Moulin. Mon admiration n'a pas de limites pour ces hommes-là.

Ce que je déteste le plus ? le matérialisme.

Le personnage historique que je déteste le plus ? je n'ai pas la détestation facile, mais je dirais Ponce-Pilate, non pas tant parce qu'il a laissé condamner Jésus mais parce qu'il s'en est lavé les mains.

Les faits historiques que je méprise le plus ? ceux liés à la traîtrise.

Le fait militaire que j’estime le plus ? le débarquement en Normandie, débuté le 6 juin 1944.

La réforme que j’estime le plus ? l’abolition de l'esclavage.

Le don de la nature que je voudrais avoir ? l’humilité, l'indispensable humilité.

Comment j’aimerais mourir ? dans mon lit, entouré des miens.

L’état présent de mon esprit ? un peu désabusé par l'inconstance humaine, mais gardant foi en l'homme parce que Dieu lui tient la main.

La faute qui m’inspire le plus d’indulgence ? toute faute avouée, avec un vrai repentir…

Ma devise ? "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage".