Avez-vous entendu, ce jour, sur Europe 1, Sandrine Moulères, l'épouse de Liès Hebbadj, à l'occasion de la sortie de son livre "La République des boucs-émissaires" ? Son interview valait le détour et j'ai été un peu estomaqué. Je ne vous rappellerai pas qui est M. Hebbadj, une rapide recherche sur internet vous donnera tous les détails. Vous pouvez écouter, si ce n'est déjà fait, cet interview en cliquant sur le lecteur ci-après.

Quelques morceaux choisis :

  • "La diversité (elle parle du Niqab) n'est pas une tare, c'est une richesse"
  • "Moi je préfère vivre la polygamie choisie, et sincère, plutôt qu'une polygamie subie et hypocrite"
  • "Je préfère une polygamie officielle qu'une polygamie officieuse"

Que faut-il en penser ? Il faut noter que cette jeune femme a été élevée dans la religion catholique et qu'elle s'est convertie à l'islam qui est, selon elle, la vérité. De là, elle considère que la polygamie (uniquement réservée aux hommes, bien entendu) est un bien dans la mesure où tous les autres couples sont forcément soumis aux tourments de l'adultère. Le raccourci est assez rude : la polygamie implique que l'on a plusieurs foyers, des enfants de plusieurs femmes, etc. L'adultère est un accroc dans une relation tandis que la polygénie est un engagement (que je perçois, moi, comme un engagement à ne pas s'engager réellement).

Cette femme préfère donc que son mari soit dans les bras de ses autres femmes plutôt que de l'imaginer dans les bras d'une inconnue. Soit, mais la consolation me parait bien maigre et, surtout, elle part d'un constat assez désolant : l'adultère est un incontournable du mariage !

Où sont la vérité et la sincérité d'une relation dont elle parle ? Je ne comprends pas. Et je suis assez hermétique à cette façon-là de voir les relations entre les gens et, plus encore, entre époux.

Elle dit qu'elle a été libérée par le port de la niqab : j'ai plutôt le sentiment d'un enfermement total, aussi bien vestimentaire que mental. Et ce ne sont pas ses propos qui m'inclinent à penser le contraire.

 


Niqab : la loi renforce la haine
envoyé par Europe1fr