Lettre ouverte à Alain Minc

Je me réjouissais récemment, sans trop d’espoir il est vrai, que les propos du Pape avaient été, pour une fois, bien accueillis, y compris par ses pourfendeurs habituels.

Las, il fallait bien une voix discordante. Elle est venue de vous, M. Minc. Je vous confesse que je n’ai pas un a priori très favorable sur vous mais que je ne vous voue pas aux gémonies non plus. Vous êtes de ces conseillers de l’ombre (tout en jouant avec la lumière), adepte des montages financiers et des mécanos industriels, qui ont plutôt tendance à m’insupporter quand je ne les crois pas dangereux. Vous êtes habitué des médias, vous savez donc maîtriser votre parole et, surtout, vous savez quels échos peuvent engendrer certains propos.

Vos propos sont édifiants. 77 ans après l’arrivée des nazis au pouvoir, 65 ans après la fin de la 2ème guerre mondiale, vous déniez à Benoit XVI de parler de certains sujets sous prétexte qu’il est allemand et donc héritier des nazis ! Je ne vous savais pas germanophobe à ce point : je vous croyais surtout plus intelligent et je suis soudain encore plus circonspect sur les conseils que vous prodiguez à vos clients.

Puis-je vous suggérer d’étendre votre germanophobie, non pas au seul Pape (c’est tellement commun de s’attaquer à lui !), mais à d’autres personnes et de les frapper d’un déni « made in Minc » ? Vous pourriez, par exemple, faire les propositions suivantes :

  • Hitler ayant organisé les JO de 1936 à Berlin et en ayant fait un instrument politique (ça n’a pas trop changé d’ailleurs), interdire tout athlète allemand non issu de l’immigration de participation aux JO ;
  • La grandeur d’une équipe de football ayant des réminiscences avec les manifestations ostensibles de pouvoir et de force mises en oeuvre par les nazis, l’équipe d’Allemagne sera interdite de toute participation à des épreuves sportives internationales ; de plus, on lui retirera ses titres glanés depuis 1945 ;
  • Angela Merkel peut continuer à assister aux sommets internationaux à condition qu’elle s’abstienne de parler de tout sujet ayant trait à l’immigration (et aussi au sport) ;
  • Les films réalisés par les cinéastes allemands ne seront plus diffusés en France, les DVD de Win Wenders seront détruits et retirés de la vente : on sait depuis Leni Riefenstahl ce qu’on peut faire d’un film !
  • En guise d’avertissement, on retirera la bande horizontale rouge du drapeau allemand, en la remplaçant par une bande noire ; au prochain avertissement, on fera de même avec la bande orange, comme ça, ils se retrouveront avec un drapeau tout noir (ils seront la risée du Monde, ce sera bien fait pour eux !)
  • Enfin, on forcera Mercedes et BMW à utiliser des moteurs Peugeot et Renault respectivement, tandis que les constructeurs français utiliseront les moteurs allemands : il n’est pas normal que les héritiers du nazisme puissent rouler dans des berlines surpuissantes fabriquées dans leur contrée.

Je clos ici cette liste, provisoire j’en suis sûr, de suggestions. Votre haine et votre fatuité feront le reste.

M. Minc, je n’ai pas trop envie de vous saluer.