Daniel Cordier à droite de la photo de gauche, Jean Moulin (site Le Figaro)

Cela n’a rien à voir avec la religion ou le catholicisme, mais je ne peux m’empêcher de partager avec vous le remarquable documentaire «Daniel Cordier, la résistance comme un roman».

Daniel Cordier a été le secrétaire particulier de Jean Moulin. Il s’engage dans la résistance dès les premiers jours suivant l’armistice de juin 1940. A Londres, il rencontre de Gaulle. Puis reste en Angleterre pendant presque 2 ans. En 1942, il est affecté au service de Jean Moulin.

Le documentaire est basé sur le livre de Daniel Cordier «Alias Caracalla»  et suit les différents lieux où Daniel Cordier est passé, dans les différentes villes d’Angleterre et à Lyon.

Magnifique évocation, empreinte d’émotions. Plusieurs fois, Daniel Cordier a les larmes aux yeux en redécouvrant les lieux où il n’avait pas mis les pieds depuis près de 70 ans. Son évocation de sa dernière rencontre avec Jean Moulin donne le frisson.

Je suis admiratif devant le courage de ces hommes, de cet homme, à qui nous devons tant.

Je pense souvent à cette phrase de Mère Térésa, que je cite de mémoire : « Quand tu entreprends quelque chose de difficile, tu n’es pas tenu à la réussite ; mais tu es tenu à la fidélité ».

Note : le documentaire est diffusé à nouveau vendredi 4 juin 2010 à 23h30, et est disponible en VOD sur le site de France 5