Aujourd’hui l’Église de France lance une campagne publicitaire sur les vocations. Cette campagne est liée à l’année sacerdotale lancée par Benoit XVI.

Courageux de lancer une telle campagne alors que l’Église est tant décriée et malmenée. Les sarcasmes ne manqueront sans doute pas. D’un point de vue formel, je la trouve plutôt réussie. J’aime bien, particulier, celle que j’ai accolé dans cet article.

Publicité pour les vocations (Avril 2010)

Deux points, néanmoins : sur le site « Et pourquoi pas moi ?« , il est dit qu’être prêtre est « un métier pas comme les autres« . J’ai du mal avec ce vocable « métier ». J’aurais préféré les mots mission, appel, vocation, … Voilà pour la forme. Sur le fond, est-ce que cette campagne va susciter une vague de vocation ? Probablement pas. Sans appel intérieur, comment se lancer dans la prêtrise ? Cette campagne peut, à la rigueur, inciter ceux qui doutent, qui se posent la question, d’avancer vers leur vocation.

Mais au final, et c’est aussi important, cette campagne peut aider à changer un peu l’image que les gens se font de l’Église.