Comme vous l’avez peut-être noté, Miep Gies vient de décéder à l’âge de 100 ans. Miep a fait partie d’un petit groupe (avec son mari et des amis) qui a aidé la famille Franck lors de leur cachette à Amsterdam. Anne en parle longuement, avec éloge, dans le journal qu’elle a tenu durant leur « captivité ».

J’ai tant d’admiration pour ces gens qui sont capables, au péril de leur vie, d’aider l’autre, de lui venir en aide, de lui porter attention, que je voulais, par ce modeste billet, lui porter témoignage. Il se trouve que je viens de lire récemment le Journal d’Anne Franck, que ce livre m’a beaucoup ému et touché : nous devons ce témoignage au courage et à la témérité de Miep.

Et, comme toujours dans ces cas-là, la question lancinante : qu’aurais-je fait moi-même ? que fais-je aujourd’hui ?